Eau calcaire et hygiène excessive, quelles solutions pour la peau ?



L’eau utilisée pour se laver est souvent calcaire, ce qui agresse la peau et la fragilise. Le calcaire et une hygiène excessive affaiblissent l’effet protecteur de l’épiderme et peuvent déclencher des démangeaisons, des tiraillements, de la sécheresse voire une allergie et même favoriser certaines affections dermatologiques. Voici toutes les solutions pour avoir une peau belle malgré tout.

L’eau agit directement sur la peau. La peau est un organe dit « contenant » puisqu’elle
nous enveloppe entièrement. Elle est la seule barrière entre le corps et l’extérieur. Mais elle est vivante et à ce titre, elle interagit avec son environnement. La peau est aussi un organe dit émonctoire c’est-à-dire qu’elle est capable d’éliminer les déchets et les toxines, à travers ses pores, via la transpiration. Mais elle est aussi capable d’absorber ce avec quoi elle est en contact, comme un buvard : c’est ainsi que les cosmétiques traitent les problèmes de peau. Ce phénomène explique aussi le ramollissement de la couche cornée, cette couche de cellules mortes qui protège la surface de la peau, quand on fait un bain de pieds ou de mains avant une pédicure ou une manucure. Au-delà de ces processus naturels, la peau absorbe des substances toxiques souvent sans le vouloir, et perd de précieuses substances, surtout de l’eau, quand son film hydrolipidique est altéré. Cette perte d'eau trans-épidermique, qui conduit à la déshydratation, est aggravée par l’eau calcaire et une hygiène excessive. En effet, l’eau calcaire pénètre alors plus facilement dans la peau et l’altère d’autant plus : c’est un véritable cercle vicieux.

Qu’est-ce qu’une eau calcaire ?


Pour arriver dans les réserves souterraines, l’eau chemine depuis la surface de la terre à travers le sol. Lors de ce passage, elle circule dans des couches géologiques calcaires ou crayeuses qui la chargent en carbonates (calcium et magnésium) et en microparticules d’Oligo éléments. Une eau est dite « dure » quand elle retient beaucoup de minéraux. Elle est donc fortement concentrée en sels, en particulier de calcium et de magnésium. La dureté de l’eau est mesurée en degré « F » : entre 0 et 18°F l’eau est dite douce, entre 18 et 30°F elle est semi-dure et dure si elle dépasse 30°F. A la maison, on évalue facilement la dureté aux traces qu’elle laisse en séchant : il s’agit du calcaire qu’elle contient et qui se dépose quand elle s’évapore... le même qui entartre les lave linges et qui abime la peau !

Comment l’eau calcaire agresse la peau ?


Le calcaire (également appelé tartre), minéral naturellement présent dans l’eau, est mal toléré par la peau. Ses minuscules cristaux se déposent sur l’épiderme comme autant de micro-aiguilles, et l’irritent. L’eau calcaire est une véritable agression, à juste titre puisqu’elle provoque rougeurs, tiraillements, boutons, et sécheresse. Elle fragilise la couche cornée et le film hydro lipidique. La peau est moins imperméable, moins homogène et tous ses mécanismes biologiques sont perturbés. Une peau normale peut devenir sèche et/ou déshydratée simplement à cause d’une eau trop calcaire. Et cela d’autant plus si le calcaire se dépose et reste à la surface de la peau quand elle sèche à l’air libre. Les sensations de tiraillement et d’inconfort peut vite dégénérer en démangeaisons, irritations cutanées, voire même eczéma et allergie.

Les effets de l’eau calcaire sur la peau :


L’eau calcaire a l’effet d’un irritant sur la peau et déclenche les réponses que celle-ci réserve aux agressions : plaques, démangeaisons, imperfections et rougeurs. La sécheresse, qui rend la peau plus sensible et plus réactive, la précipite encore plus dans cette spirale de symptômes. Parallèlement, les effets du calcaire s’accumulent si la peau n’est pas apaisée. Elle se trouve alors en situation d’irritabilité chronique, avec des réactions de plus en plus fortes de type allergie à chaque fois qu’elle est confrontée au calcaire de l’eau. S’installent alors de réels problèmes dermatologiques comme les dermatites atopiques, les pellicules sur le cuir chevelu, les dartres ou les boutons. Enfin, l’eau calcaire aggrave certaines affections cutanées existantes comme l’eczéma ou le psoriasis. Outre la fréquence de l’exposition au calcaire d’une hygiène excessive, celle-ci décape la peau, altère son film hydrolipidique et favorise le dessèchement et aggrave les problèmes cutanés encore plus.

Les solutions contre les effets du calcaire et d’une hygiène excessive sur la peau


Certains gestes sont salvateurs pour préserver l’intégrité de la peau et de son film protecteur

Éviter les lavages nombreux

Trop fréquents, ils assèchent l’épiderme en amincissant le film hydro-protecteur en surface. Utiliser des formules douces étudiées pour les peaux sensibles et testées dermatologiquement.

Pour enlever le calcaire qui reste sur la peau


La première chose est d’adapter la juste température de l’eau avec laquelle vous vous lavez. En effet, c’est en se réchauffant que l’eau transforme les sels minéraux en tartre : plus l’eau est chaude, plus ils cristallisent et forment le calcaire. Régler une température tiède ou rincer à l’eau froide pour éliminer le maximum de calcaire à la surface de la peau. Ensuite, sécher parfaitement, si possible par pression plutôt que par friction, pour absorber l’eau sans frotter la peau. Sur le visage, utiliser des serviettes douces en gaze de coton ou microfibre.

Pour se protéger des effets du calcaire sur la peau


Le geste essentiel : utiliser des formules riches et douces pour nettoyer l’épiderme, qu’il s’agisse du corps ou du visage. Un nettoyant surgras, ou une huile lavante relipidante, laissent un film protecteur en surface et apportent du confort à la peau. Dans sa gamme XERONACRE de BLUE SKINCARE dédiée aux peaux sèches et inconfortables, nous vous conseillons l’Huile Lavante Relipidante : elle nettoie en douceur le visage et le corps tout en la relipidant. Bienfaisante pour les peaux les plus délicates, son complexe unique d’agents nettoyants ultra-doux couplé d’huiles végétales nourrissantes et de prébiotiques respecte le film hydrolipidique et le microbiote cutané.
Il faut également adapter sa routine pour le visage avec des démaquillants sans eau pour éviter un contact supplémentaire avec le calcaire : un double nettoyage avec un baume démaquillant suivi d’une eau micellaire permet de ne pas altérer la couche cornée et de respecter le film hydro lipidique sans laisser de résidus minéraux, tout en nettoyant parfaitement. Choisir des produits testés dermatologiquement et formulés pour les peaux sensibles. Enfin, utiliser des soins hydratants et nourrissants avec des agents émollients pour protéger la peau et apaiser sa sécheresse. En cas de crise de type allergie ou quand la peau démange à cause du calcaire (ou du froid), opter pour un soin anti-grattage pour mettre fin à la crise.
  • Comment lutter contre les effets du calcaire sur la peau ?

    La solution pour éviter les effets néfastes du calcaire sur la peau (c’est-à-dire rougeurs, démangeaisons, sècheresse, tiraillements...) : choisir et utiliser des soins cosmétiques apaisants, relipidants et réparateurs, qui rétablissent l’équilibre en eau, protègent la peau et restaurent son film hydrolipidique protecteur. En cas de symptômes prononcés, la routine doit idéalement intégrer une formule anti-grattage.

  • Comment protéger sa peau du calcaire ?

    Il faut aussi choisir des formules lavantes douces et riches en gras, comme des produits surgras ou encore des huiles lavantes relipidantes qui nettoient en respectant le pH de la peau et en restaurant sa fonction barrière. Idéalement, se démaquiller avec des eaux micellaires, des laits ou baumes démaquillants permettant d’éviter ou de limiter le rinçage à l’eau pour préserver la peau du calcaire.

  • Comment enlever le calcaire de la peau ?

    Se laver à une température la plus fraiche possible car les cristaux de tartre sont beaucoup moins nombreux que dans une eau chaude. Raison pour laquelle on peut aussi se rincer à l’eau froide qui est beaucoup moins calcaire et qui chasse les résidus. Ensuite, le séchage est minutieux, sans frotter mais par pression pour ne pas irriter la peau. Éviter de laisser la peau sécher à l’air libre car l’eau calcaire laisse son calcaire sur l’épiderme.

La routine

Éclat de l'hiver

Un teint éclatant passe par une barrière cutanée renforcée, capable de protéger la peau des agressions extérieures.

Retrouvez une peau neuve avec NACRE ÉCLAT.

Je me l'offre !
1

Démaquiler

BAUME MÉTAMORPHOSE

125ml 24,90€

Voir le produit

Ajouter au panier
2

Rééquilibrer

EAU DE NACRE ISOTONIQUE

200ml 22,90€

Voir le produit

Out of Stock
3

Régénérer

SÉRUM PEAU NEUVE

30ml 44,90€

Voir le produit

Ajouter au panier
4

Protéger

CRÈME HYDRA-RÉGÉNÉRANTE

50ml 34,90€

Voir le produit

Ajouter au panier
5

Renforcer

COMPLÉMENT ALIMENTAIRE

60 gélules (1 mois) 39,90€

Voir le produit

Ajouter au panier