Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Profitez des BLUE DAYS jusqu'à -50%

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat !

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

Les différents types de peau

Un coup d’œil dans le miroir et on sait à quoi ressemble la peau, là maintenant. Mais sait-on vraiment déterminer son type de peau ? Et pourtant, il existe des indices qui permettent de reconnaitre la typologie de sa peau et de mieux comprendre comment elle fonctionne.

Nous recevons tous des gênes de nos parents ! Chaque individu a ses caractéristiques inscrites dans son ADN ! En ce qui concerne la peau, c’est aussi une question d’hérédité biologique. Car tout l’être humain et tous ses organes, dont la peau, sont constitués de cellules, toutes porteuses de son code génétique. On hérite d’une couleur, d’un type de peau (et de cheveux) et parfois de maladies de peaux (souvent inflammatoires). Par la suite, le mode de vie et les soins apportés à la peau auront un impact, on parlera alors d’état de la peau.

Pour rappel, la peau est un organe vital. C’est elle qui constitue la barrière de protection entre le corps et le reste du monde. La peau est une sorte de bouclier contre la pollution, les coups, les bactéries et virus, le froid, le chaud. Elle est composée de trois couches :

• L’épiderme (la plus superficielle) en contact avec le monde extérieur,
• Le derme (juste en dessous),
• L’hypoderme (la couche la plus profonde).

La peau est équipée de vaisseaux sanguins, qui créent un véritable système d’irrigation et de nerfs, qui assurent la transmission des informations entre le cerveau et la peau, en particulier l’information sensorielle. Ces informations circulent dans les deux sens : du cerveau vers la peau (il me plait, je rougis !), de la peau vers le cerveau (c’est chaud, je me brûle, je retire ma main).

Comment déterminer son type de peau ?


Pour déterminer le type de peau, on tient compte de ce qui se voit (comme la couleur, plus ou moins pâle, plus ou moins rouge) et ce qui se sent au toucher (elle est plus ou moins rêche, douce, granuleuse, met plus ou moins de temps à retrouver sa forme initiale quand on exerce une pression etc.). Savoir à quelle catégorie la peau appartient, permet de mieux connaitre sa nature, ses points forts et points faibles, les facteurs qui risquent d’avoir un impact sur sa physiologie, la modifier, la transformer pour lui prodiguer des gestes d’hygiène et des soins cosmétiques adaptés.
La peau du visage, qui définit le type de peau, caractérise aussi celle qui recouvre la totalité de la peau du corps.

Quels sont les différents types de peau ?

Le type de peau, c’est un peu comme la couleur des yeux : invariable.

On ne change pas de type de peau ; en revanche en prenant compte de ses caractéristiques, on peut mieux la comprendre et anticiper ses réactions. Imaginez la peau comme une grande enveloppe d’environ 1,5 à 2 m2, pesant entre 3 et 5 kilos pour un individu moyen ! De la plante des pieds jusqu’au cuir chevelu, la peau joue à chaque instant et sans relâche le rôle de barrière, autant que celui d’un incroyable outil de communication. La peau n’est ni totalement lisse, ni totalement uniforme. Elle est constituée de replis, de multiples orifices, tantôt imberbe tantôt recouverte de cheveux, d’ongles ou de poils.

Connaître et respecter la typologie de sa peau, c’est mieux l’accompagner au quotidien dans les soins qui lui assurent sa santé, beauté et longévité, sans oublier que soigner sa peau c’est soigner tout son être, tant physiologique que psychologique.
Les experts ont identifié quatre types de peau : normale, sèche, mixte, grasse.

Côté soins cosmétiques

Même si elle ne présente pas de problèmes spécifiques, une peau de type normal a besoin de soins cosmétiques réguliers et de qualité qui respectent son pH, son microbiote et sa physiologie. La routine passe par le nettoyage régulier matin et soir, l’hydratation, le duo gommage / masque une fois par semaine en fonction de l’état de la peau (fatigue, manque d’éclat, retour de vacances et abus de soleil etc.).

A privilégier : les formules anti-radicalaires pour préserver les structures cutanées de l’oxydation, capables de restaurer et renforcer la fonction barrière, tout en respectant l’homéostasie de la peau.

Les formules de notre gamme NACRE ÉCLAT contiennent des actifs anti-oxydants comme :
• L’huile de tournesol oléique (riche en vitamine E)
• La niacinamide PC (vitamine B3), reconnue pour son fort pouvoir antioxydant.

Sans compter que ces deux soins sont riches en poudre de nacre NACR-45® (actif propriétaire de BLUE SKINCARE) : jour après jour, la barrière cutanée est renforcée, la peau est armée pour lutter contre les agressions extérieures. Efficacité scientifiquement démontrée.

Type de peau normale

Le type de peau est normal quand tout est à l’équilibre. La peau est naturellement bien hydratée, ses sécrétions sébacées sont suffisantes et pas excessives, et cela de manière homogène sur tout l’ensemble du visage et du corps (à la différence d’une peau mixte qui justement présente des sécrétions sébacées plus accentuées sur certaines zones). Cependant, il est extrêmement difficile d’affirmer à 100% qu’on est en présence d’un type de peau normal. Pourquoi ? Parce qu’il est très rare qu’il n’y ait pas de zones où la peau soit un peu mieux hydratée naturellement ou un peu plus riche en glandes sébacées.

Le type de peau normale est, en résumé, reconnaissable par sa souplesse, un confort permanent (sauf si elle est soumise à des conditions climatiques inhabituelles), une quasi-absence de comédons, d’imperfections et des pores peu dilatés.

Sans compter que ces deux soins sont riches en poudre de nacre NACR-45® (actif propriétaire de BLUE SKINCARE) : jour après jour, la barrière cutanée est renforcée, la peau est armée pour lutter contre les agressions extérieures. Efficacité scientifiquement démontrée.

Nutrition

Si l’on ne devait retenir qu’une règle alimentaire : consommer des aliments riches en oméga 3, alliés d’une belle peau (hydratants et réparateurs) et des fruits et légumes, super antioxydants. Cette alimentation implique une variété de végétaux, de céréales, de poissons gras. En résumé, un équilibre dans l’assiette pour préserver l’équilibre de la peau.

Les différents types de peau - Peau mixte - Blue Skincare

Type de peau mixte

Finalement proche de la peau normale, une peau de type mixte présente des zones où les glandes sébacées sont moins nombreuses (à l’origine de zones à tendance sèche) et d’autres où la séborrhée est plus importante (à l’origine de zones à tendance grasse). Les peaux de type mixte sont moins bien hydratées et nourries au niveau des pommettes, des tempes et de la mâchoire. Elles sont en revanche un peu plus pourvues en glandes séborrhéiques au niveau du front, du nez et du menton. Ce que l’on appelle la zone T (dont on parle bien plus souvent à propos des peaux grasses...). Et si les peaux de type mixte présentent imperfections et comédons, c’est surtout sur cette fameuse zone T.

La peau mixte est, en résumé, caractérisée par sa souplesse, sa quasi-absence de comédons et d’imperfections, un aspect très légèrement luisant à l’observation de près, des pores à dilatation normale (peu visibles à l’œil nu).

Côté soins cosmétiques

L’objectif est de rééquilibrer les zones sujettes à un dysfonctionnement, notamment sur la zone T, et conserver une bonne hydratation et nutrition sur le reste du visage. En cas d’imperfections ponctuelles, un soin local sera nécessaire.

A privilégier : la routine idéale est constituée de soins qui respectent le pH et le microbiote cutané, à base d’ingrédients purifiants et d’agents émollients légers, pour hydrater et nourrir.


Ces trois soins sont riches en poudre de nacre NACR-45® (actif propriétaire de BLUE SKINCARE) : la barrière cutanée est renforcée, la peau est armée pour lutter contre les agressions extérieures. Efficacité scientifiquement démontrée.

Nutrition

L’alimentation doit être variée et équilibrée afin d’apporter les bonnes graisses nécessaires à la qualité de la peau. L’hydratation en buvant de l’eau au quotidien pour assurer souplesse, confort et éclat. A privilégier : les aliments comme le chou-fleur, les noix, les épinards (riches en vitamine B8), les fruits de mer pour leur teneur en zinc.

Type de peau sèche

Bien plus fine et plus mince que les types de peau normale ou mixte, le type de peau sèche est reconnaissable par son toucher rêche et rugueux et à son aspect uniforme avec des pores très serrés, quasiment invisibles. En effet, le sébum, secrété en très petite quantité, s’écoule à minima.

La typologie de peau sèche manque de souplesse, d’élasticité et s’accompagne souvent d’une sensation d’inconfort (la peau tiraille). L’épiderme, très peu irrigué et nourri, est sec avec une barrière hydrolipidique amoindrie (ce petit bouclier constitué d’eau et de gras, le film hydrolipidique). Cette altération favorise la libération de médiateurs qui stimulent les terminaisons nerveuses cutanées et donnent des sensations de démangeaisons. La peau sèche est fragilisée et résiste moins bien aux agressions extérieures (pollution, tabac, poussière, soleil, brusques changements de température etc.). Résultat, le type de peau sèche est plus enclin à l’apparition de pathologies cutanées comme l’eczéma, le psoriasis et la dermatite atopique.

Attention, cette typologie de peau est parfois la conséquence de pathologies plus lourdes comme le diabète, un déséquilibre de la thyroïde ou encore une maladie rénale.

La peau sèche est, en résumé, caractérisée par un toucher sec et rugueux, une sensation d’inconfort, un aspect mat et peu lumineux, des pores invisibles. Elle affiche davantage de rides au niveau du contour des lèvres et des yeux mais une absence d’imperfections et de comédons.

Côté soins cosmétiques :

On évite les soins irritants comme les lotions toniques avec alcool, trop agressives et asséchantes.

A privilégier : soins surgras, huiles lavantes émollientes, crèmes de jour et de nuit riches en actifs hydratants et nutritifs.

La peau grasse et l’acné

On l’oublie souvent, mais l’acné est une maladie de peau, même si celle-ci ressemble à un passage obligé lié à l’adolescence. Sous l’action des hormones, la peau est particulièrement sensible à l’inflammation, tout comme les follicules pileux. Processus à l’origine de comédons, imperfections et boutons. À l’adolescence, toutes les zones comportant des poils se retrouvent comme submergées par la quantité de sébum secrétée.

Ce sébum important s’installe à la surface de la peau, obstruant les canaux et bouchant les pores, ce qui favorise l’apparition et l’installation d’une bactérie, le propionibacterium acnes (P. acnes) dans le sébum. Les points blancs, par lesquels se faufile le sébum, se multiplient. Les points noirs (comédons ouverts, dont le sébum s’oxyde) se multiplient aussi. Le risque est que les boutons apparaissent, se surinfectent, deviennent douloureux et s’accompagnent, après avoir été triturés, de marques, tâches, voire cicatrices.

Les facteurs qui influencent la peau


Quel que soit votre type de peau, votre épiderme doit s’adapter à différents facteurs, que l’on appelle aussi exposome :
• Facteurs environnementaux, comme le climat (vent, froid, soleil), la pollution (extérieure et domestique), le tabagisme passif, etc.
• Facteurs hormonaux (adolescence, ménopause)
• Le mode de vie (alimentation, tabac, alcool, stress, sommeil, hygiène excessive, traitements médicamenteux)
Ne négligez pas l’importance de protéger votre peau des agressions extérieures, et d’adopter un mode de vie sain pour la garder en bonne santé.

Evolution du type de peau avec l’âge


Toutes les peaux, quel que soit leur type, sont soumises au temps qui passe ; le vieillissement altère l’état et l’aspect de la peau.
Si la peau est au top vers vingt ans, le début du vieillissement se fait ressentir vers la trentaine avec l’apparition des premières ridules très fines au niveau du contour des yeux et de la bouche. La sécrétion de collagène, garante de la tonicité, baisse. Vers quarante ans, les rides se creusent et se multiplient. A cinquante ans, les traits se marquent davantage, la peau s’affine et devient plus sèche. Après la soixantaine, tous les signes de l’âge sont visibles (perte d’élasticité, de densité, de fermeté, rides creusées, tâches, etc.).

Peau de l’homme


La peau des femmes et des hommes diffère : celle des hommes est plus épaisse et souvent plus grasse, avec de plus petites glandes sébacées mais plus productives en sébum, sous l’action de la testostérone. Elle peut être fragilisée par le rasage et des soins souvent absents (comme l’hydratation ou le gommage). Enfin, la peau des hommes vieillit plus tard que celle des femmes, mais plus vite.

FAQ

Comment reconnaître son type de peau ?

À l’œil et au toucher, il est facile
de reconnaitre son type de peau parmi les quatre grands types de peau -normale, mixte, grasse, sèche- dont les caractéristiques sont distinctes et bien définies.

Plus en détails

Comment reconnaître les différents types de peau ?

La peau normale est souple, confortable, avec une quasi-absence de comédons et d’imperfections, des pores peu dilatés.

La peau mixte est souple, avec une quasi-absence de comédons et d’imperfections, un aspect très légèrement luisant à l’observation de près et des pores à dilatation normale.

La peau grasse a un aspect luisant, surtout sur la zone T (front, nez, menton), des boutons et points noirs fréquents, des pores très dilatés.

La peau sèche présente un toucher sec et rugueux, une sensation d’inconfort, un aspect mat et peu lumineux et des pores invisibles.

Quels sont les 4 types de peau ?

Les 4 types de peau définis par les dermatologues sont : la peau normale, la peau mixte, la peau grasse et la peau sèche.