Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat ! Code BLUECLUB

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

L'hydratation de la peau

Si hydrater la peau parait être un geste simple, il est absolument indispensable car une peau bien hydratée est le secret d’une belle peau en bonne santé. La peau conserve ainsi sa luminosité, son éclat et son aspect rebondi. Pour rester jeune le plus longtemps possible.

Les caractéristiques d’une peau bien hydratée

Une peau bien hydratée se reconnait à son éclat, sa luminosité, son élasticité, son rebond et son confort. Gorgée d’eau, elle est pulpeuse, lisse en surface et toute douce. Quand elle manque d’eau, elle se fripe et se ternit. Les ridules se dessinent et les marquent de fatigue apparaissent. La peau est moins ferme et sa texture se modifie. Elle devient rugueuse avec une sensation d’inconfort et peut s’accompagner de rougeurs, de tiraillements, voire des démangeaisons.

Pourquoi et comment la peau se déshydrate ?

La peau se déshydrate quand elle manque d’eau, soit parce qu’elle n’en n’a pas reçu assez, soit parce qu’elle en a trop perdu par évaporation lorsque la barrière cutanée est déficiente. C’est ce qu’on appelle la perte d’eau naturelle transépidermique, qui se ressent par exemple au réveil par une peau qui tire et qui est « raplapla ». Une modification du film hydro-lipidique qui recouvre la peau en surface. Si sa composition en eau et en lipides est modifiée ou encore diminuée, la peau voit son armure protectrice baisser la garde et les agressions externes l’agresser de plein fouet, surtout en hiver.

L’altération de la couche cornée composée de cellules dures ou cornéocytes et de ciment lipidique intercellulaire expliquent aussi le processus de déshydratation et donc de sécheresse. La couche cornée, également appelée « stratum corneum », est la couche de la peau la plus externe, en surface : c’est celle qui est en contact avec l’extérieur et qui fait face aux agressions grâce au mur de cellules mortes (des cornéocytes en surface et plus en profondeur des kératinocytes comme pour 90% de l’épiderme), qui la composent et la rendent imperméable. Le ciment intercellulaire, constitué de lipides, se situe entre les cellules pour les maintenir soudées entre elles et n’offrir aucune pénétration d’agents extérieurs.

Toutes modifications de la structure mécanique et chimique, du film hydrolipidique comme de la couche cornée, expliquent l’affaiblissement de la fonction barrière de la peau et l’augmentation de sa vulnérabilité face aux agressions. Attention aux soins trop abrasifs et mal adaptés qui accentuent ces déséquilibres, modifient le pH et le microbiote cutanés.

Les causes de la déshydratation

Les causes de la déshydratation de la peau sont tous les phénomènes qui fragilisent, abîment ou détruisent le film hydro-lipidique protecteur qui empêche l’eau de s’évaporer. Les causes externes agressent la peau en surface :
• Le climat : trop sec, trop froid, trop venteux, il augmente l’évaporation de l’eau de la peau.
• Le soleil et les UV : non seulement ils augmentent la température interne de la peau mais induisent des modifications cellulaires et biologiques qui affaiblissent l’effet barrière.
• La pollution : elle dépose un amoncellement de résidus et de substances toxiques à la surface de la peau, de jour comme de nuit. Certains parviennent à pénétrer et altérer certaines cellules cutanées. Un processus qui s’accompagne d’un phénomène inflammatoire qui augmente la déshydratation.
• L’eau calcaire dépose des résidus minéraux à la surface de l’épiderme qui l’altère.
Les nettoyants trop agressifs et les cosmétiques inadaptés abîment le film hydrolipidique protecteur, modifient le pH et le microbiome cutané si bien que l’effet barrière est nettement affaibli.

Des causes internes attaquent aussi la peau : certaines maladies et leurs traitements, comme les traitements du cancer ou la prise de médicaments notamment anti-acné, ou encore une mauvaise nutrition et bien sûr, le tabac et la cigarette. Tous ces facteurs se répercutent sur la peau qui perd son rebond et son humidité. A noter : le vieillissement, la ménopause et certaines affections cutanées modifient le fonctionnement normal de la peau et entraine une déshydratation chronique.

Hydrater ou nourrir sa peau, quelle est la différence ?

Hydrater la peau, c’est lui apporter l’eau dont elle a besoin pour assurer ses fonctions physiologiques. Nourrir c’est enrichir son film protecteur naturel avec des matières grasses pour lui apporter de la souplesse et du confort. Eau et gras composent le film « hydrolipidique » protecteur situé à la surface de la peau. Ce qui explique pourquoi toutes les peaux ont besoin d’être hydratées et les plus sèches doivent renforcer leur nutrition pour fonctionner correctement. Car si ce précieux film hydrolipidique est modifié, il n’assure plus sa fonction de barrière et de couvercle, l’eau de la peau s’évapore et les cellules se disloquent les unes des autres. Le mur formé de cellules mortes (briques) et de lipides (ciment) est plus fin, moins compact. Fissuré et fragile, il moins efficace. La peau s’abîme rapidement et souffre.

Hydrater sa peau, la meilleure routine à suivre

La peau est un organe qui transpire mais qui absorbe aussi par contact, comme un buvard. On peut donc apporter à la peau de quoi combler ses besoins avec un soin cosmétique adapté.

• Selon son type de peau

Si la formule sérum à base d’eau et de composants qui activent l’hydratation (acides hyaluroniques) principalement peut suffire à hydrater certaines peaux, comme les peaux normales à mixtes, les peaux sèches ont besoin d’une formule hydratante mais aussi enrichie de gras, de type crème. On recherche aussi dans les formules, des vitamines (niacinamide) pour raviver l’éclat et des pré et post-biotiques pour respecter le microbiome cutané. En revanche, on évite les soins trop parfumés pour garantir à la peau la plus grande innocuité.

• Matin et soir

L’idéal est d’adopter une routine complète dédiée à son type de peau mais en privilégiant toujours hydratation et nettoyage biquotidiens.

• Selon la saison

La routine doit aussi s’adapter à la saison : avec le froid vient la sécheresse qui implique des formules plus riches, tant pour le visage que pour le corps. Attention aussi aux effets desséchants de l’eau calcaire et à une hygiène excessive en hiver. En été, les glandes sébacées produisent plus de sébum si bien que les formules peuvent s’alléger en gras avec des gels hydratants par exemple, et des soins avec un SPF pour se protéger des rayons solaires.

• selon les régions du corps

Enfin, les zones dites rugueuses comme les coudes, jambes et genoux, nécessitent une attention particulière avec des formules riches et relipidantes pour assouplir et restructurer. Également, il est nécessaire de lisser ces zones en utilisant une formule riche en exfoliants chimiques permettant de décoller les peaux mortes et booster ainsi l’efficacité du soin émollient et nourrissant. Nous vous conseillons dans la gamme XERONACRE de BLUE SKINCARE, le Soin Emollient Kérato-Réducteur qui assouplit et apaise la peau et élimine les peaux mortes responsables de l’aspect rugueux. Enrichi en duo d’acides exfoliants doux, gluconolactone et acide lactique, les cellules mortes s’éliminent laissant une peau lisse et douce. L’avoine colloïdale reconnue pour ses propriétés apaisantes réduit les rougeurs et les démangeaisons.
Le corps permet enfin d’adopter des produits sensoriels adaptés aux préférences de chacun : baume, lait, huile, spray hydratant.

L’importance du gommage et des masques hydratants

Le duo de gommage + masque est la base d’une action renforcée pour hydrater la peau. Le gommage sert à éliminer les cellules mortes accumulées à la surface de l’épiderme qui ralentissent ou empêchent la bonne absorption des soins hydratants. Ce geste prépare la peau aux soins en lui permettant de mieux respirer, de booster la pénétration des actifs et de stimuler le renouvellement cellulaire, fabrication de jeunes cellules par la peau. Après le gommage, l’application d’un masque hydratant compense illico et parfaitement la perte en eau et en gras. En effet, sa formule très concentrée rétablit le taux hydrique, rééquilibre et renforce la peau.

Complément Alimentaire NACRE ÉCLAT - Blue Skincare

Quoi boire ?

Hydrater sa peau de l’intérieur

L’eau des aliments participe aussi à la bonne hydratation de la peau : fruits et légumes riches en eau (concombre, pastèque, tomates, courgettes, champignons...) y participent grandement. D’autres aliments en revanche nécessitent ou retiennent l’eau et sont à éviter comme les aliments trop salés qui favorisent la rétention d’eau (chips, charcuterie...) ou encore la viande rouge qui exige des reins des efforts de drainage pour éliminer l’azote qu’elle contient. La peau étant le dernier organe du corps servi en eau, il arrive que l’eau de l’alimentation ne suffise pas. C’est pourquoi l’application de cosmétiques hydratants indispensable.

Dans la Gamme NACRE ECLAT de BLUE SKINCARE, lorsque la peau est fatiguée et en manque d’éclat, nous vous conseillons de compléter votre routine belle peau en utilisant le Complément Alimentaire Perfecteur de Peau. Ultra concentré en nacre active, il contient également un complexe de pré et probiotique pour rééquilibrer le microbiote intestinal, de l’acide hyaluronique pour maintenir l’hydratation et l’élasticité de la peau. Riche en vitamine C et en zinc, il est anti-oxydant et contribue à la formation normale du collagène pour une peau plus rebondie.

Quoi manger ?

L’eau des aliments participe aussi à la bonne hydratation de la peau : fruits et légumes riches en eau (concombre, pastèque, tomates, courgettes, champignons...) y participent grandement. D’autres aliments en revanche nécessitent ou retiennent l’eau et sont à éviter comme les aliments trop salés qui favorisent la rétention d’eau (chips, charcuterie...) ou encore la viande rouge qui exige des reins des efforts de drainage pour éliminer l’azote qu’elle contient. La peau étant le dernier organe du corps servi en eau, il arrive que l’eau de l’alimentation ne suffise pas. C’est pourquoi l’application de cosmétiques hydratants indispensable. Dans la Gamme NACRE ECLAT de BLUE SKINCARE, lorsque la peau est fatiguée et en manque d’éclat, nous vous conseillons de compléter votre routine belle peau en utilisant le Complément Alimentaire Perfecteur de Peau. Ultra concentré en nacre active, il contient également un complexe de pré et probiotique pour rééquilibrer le microbiote intestinal, de l’acide hyaluronique pour maintenir l’hydratation et l’élasticité de la peau. Riche en vitamine C et en zinc, il est anti-oxydant et contribue à la formation normale du collagène pour une peau plus rebondie.

Pourquoi hydrater davantage la peau à la ménopause ?



A la ménopause la peau devient sèche car elle produit moins de gras pour former le film protecteur du fait du chamboulement hormonal. L’eau retenue normalement dans la peau s’évapore alors à grande vitesse. Parallèlement, les substances qui retiennent l’eau comme l’acide hyaluronique voient leur fabrication ralentir. Avec l’âge, toutes les fonctions vitales de la peau sont elles aussi impactées par les déséquilibres hormonaux. Il faut impérativement soutenir la peau dans ces bouleversements en adaptant tous les produits, du nettoyant visage, au sérum et au soin qui doivent être renforcés en agents humectants (acides hyaluroniques), riches en gras et en vitamines (niacinamide) restructurants et régénérants (Nacr-45®). On privilégie les formules destinées aux peaux sensibles et testées dermatologiquement pour préserver le pH et le microbiome cutanés des peaux matures.

FAQ

Comment hydrater sa peau ?

Pour hydrater sa peau, il faut lui apporter de l’eau via des soins cosmétiques (sérums et crèmes hydratants) en complément de l’eau apportée au corps par l’alimentation et les boissons. Et aussi s’assurer qu’elle a suffisamment de gras pour que son film protecteur empêche l’eau de s’évaporer.

Comment hydrater sa peau de l'intérieur ?

Pour hydrater sa peau de l’intérieur, il boire suffisamment et régulièrement, manger des aliments riches en eau et éviter une alimentation trop salée et les boissons drainantes comme le thé et le café qui déshydratent.

Comment hydrater sa peau en profondeur ?

Pour hydrater sa peau en profondeur, il ne suffit pas d’hydrater son organisme de l’intérieur. Il faut utiliser matin et soir des soins hydratants équipés d’acides hyaluroniques, sérum ou crème selon le type de peau.

Dans la gamme NACRE ÉCLAT de BLUE SKINCARE, nous vous conseillons d’utiliser le Sérum Peau Neuve et la Crème Hydratante Régénérante toute l’année ; leurs formules contiennent de l’acide lactique et de la niacinamide (vitamine B3) qui booste le renouvellement cellulaire et ravivent l’éclat. Ces deux soins sont également riches en acides hyaluroniques maintenant l’hydratation de la peau et en poudre de nacre NACR-45® (actif propriétaire de BLUE SKINCARE) qui favorise la régénération cutanée et renforce la barrière cutanée : jour après jour, la peau est plus souple et visiblement plus forte et lumineuse. La peau est armée pour lutter contre les agressions extérieures. Efficacité scientifiquement démontrée.