This site has limited support for your browser. We recommend switching to Edge, Chrome, Safari, or Firefox.

Grandmother's Day hydration duo at -20% with code: MAMIE

Free Lipid-Replenishing Cleansing Oil for purchases over €49!

All our treatments are enriched with BIONACRE®, whose regenerative and restorative powers have been scientifically demonstrated.

Free delivery and -15% discount from €49 with code BIENVENUE15

With a Yuka score of 100/100, all our products are Clean and bursting with natural ingredients.

Secure payment. Fast delivery.

BIENVENUE15 to get 15% off your first order

Panier 0

Congratulations! Your order qualifies for free shipping Spend an extra 49€€ to get free shipping
No more products available for purchase

Is this a gift?
Estimate shipping
Subtotal Free
Shipping, taxes, and discount codes are calculated at checkout

Your Cart is Empty

Quelle est la durée de vie des déchets ?

déchets - CLEAN FOR GOOD - WE ARE CLEAN

Quelle est la durée de vie des déchets ?

Un an, dix ans, plus de cent ans ? Certains objets du quotidien, jetés dans la nature, peuvent mettre des années à disparaître. Quelle est la durée de vie de ces déchets du quotidien ? Comment faire pour réduire leur impact ? Revue de détails et pistes pour réduire la consommation de tous ces déchets qui sont de véritables dangers pour la nature.

« L’homme se doit d’être le gardien de la nature et non son propriétaire. » Cette phrase de Philippe Saint-Marc, l’un des plus grands spécialistes français de l’environnement, porte en elle tout l’enjeu qui nous habite aujourd’hui. Préserver l’environnement et la planète. Un des domaines sur lequel il est facile d’agir concerne les déchets qui sont un danger pour la faune et la flore. En effet, on peut tous, en conscience jeter ou pas, ramasser ou pas, trier ou pas… Revue de détails et pistes pour réduire la consommation de tous ces déchets qui sont de véritables dangers pour la nature.

Nature en danger, c’est une urgence !

La faune et la flore souffrent de l’accumulation des déchets qui mettent très longtemps à disparaître en se biodégradant. Le plus grand fléau pour l’océan concerne les déchets plastiques qui polluent les fonds marins et menacent certaines espèces animales (par exemple les tortues qui avalent les sacs plastiques flottants). Selon le site un océan de plastique, « ce sont 1000 tonnes de déchets plastiques, qui, chaque heure, atteignent l’océan, dont 80% proviennent de la terre ferme. » Dramatique ! D’autant que le plastique se retrouve ensuite dans la chaîne alimentaire…

Quelle est la durée de vie des déchets ?

Autre pire ennemi de l’environnement ? L’humain qui jette sans réfléchir aux conséquences de son geste. Le temps pour un objet de se biodégrader varie d’un an à… un milliard d’années. La durée d’autodestruction d’un déchet est difficile à imaginer, et pourtant !

Pour exemple, 12 objets du quotidien :

  • Papier toilette : de 2 semaines à 1 mois.
  • Trognon de pomme : d’1 à 5 mois.
  • Mouchoir en papier : 3 mois
  • Journal : de 3 à 12 mois.
  • Ticket de bus : 1 an.
  • Mégot de cigarettes : d’1 à 5 ans.
  • Chewing-gum : 5 ans.
  • Canette en aluminium : de 200 à 500 ans.
  • Sac en plastique : 150 ans.
  • Bouteille en plastique : de 100 à 1000 ans.
  • Serviette hygiénique ou couche jetable : 400 à 500 ans.
  • Verre : jusqu’à 5000 ans.

Source: ConsoGlobe | SIEDMTO

3 principes pour réduire la consommation de déchets pour une Clean Planet

1 – Règle de base : ne rien jeter dans la nature.

Cela signifie par exemple de débarrasser de tous les déchets et effacer toutes traces après un pique-nique en pleine nature ou un après-midi sur la plage. Mais cela veut aussi dire, pour les fumeurs, de ne pas écraser les mégots ailleurs que dans des cendriers. Il existe d’ailleurs des pochettes cendriers portatifs assez pratiques pour ne pas polluer la nature avec les cigarettes.

2 – Adopter les gestes anti-plastiques

Dans son livre « J’arrête le plastique » (Edition Leduc.s Pratique), Anne Thoumieux, une collaboratrice du blog, propose plusieurs pistes pour réduire son impact plastique au quotidien. Dans son chapitre « Liste des 10 résolutions les plus faciles à adopter » par exemple, on trouve des conseils pour acheter en vrac, ne plus consommer des yaourts en plastique (peu recyclé) ou encore passer aux shampooings et gels-douche en version solide pour éviter l’accumulation de contenant en plastique sur les rebords des baignoires.

3- Penser à limiter les déchets

déchets2 - CLEAN FOR GOOD - WE ARE CLEAN

De l’achat d’un composteur à la maison pour gérer les déchets organiques à l’utilisation de carafe filtrante pour ne plus acheter des bouteilles d’eau… il existe de nombreuses pistes à explorer pour réduire ses déchets. Là aussi, il s’agit de la technique des petits pas.

Inutile de tout changer du jour au lendemain en se flagellant et en récitant trois fois « Je vous salue Nature ». Non. L’important est plutôt de s’informer, de prendre conscience de chacun de ses gestes et de leurs conséquences et d’ainsi limiter les dégâts au maximum.

Dans son livre, « Trois semaines pour diminuer ses déchets » (Éditions Eyrolles), Marie Touffet, propose de nombreuses pistes de réflexion (et d’actions) pour atteindre l’idéal Zéro déchet. Par exemple en adoptant la règle des 5 R :

  • Refuser ce dont on n’a pas besoin
  • Réduire ce dont on a besoin
  • Réutiliser en améliorant la durée de vie des objets
  • Recycler tout ce qui peut l’être
  • Rendre à la Terre (compost)

En dehors de cette philosophie de (nouvelle) vie, l’auteur, propose de nombreuses astuces clés en main pour faire baisser son impact environnemental. Exemple tout simple : conservez une canette en aluminium dans laquelle vous glissez toutes les languettes de canette qui finissent généralement à la poubelle en vrac. Une fois pleine… direction le bac à recyclage !

ENVIE D'EN LIRE PLUS?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article.