This site has limited support for your browser. We recommend switching to Edge, Chrome, Safari, or Firefox.

Grandmother's Day hydration duo at -20% with code: MAMIE

Free Lipid-Replenishing Cleansing Oil for purchases over €49!

All our treatments are enriched with BIONACRE®, whose regenerative and restorative powers have been scientifically demonstrated.

Free delivery and -15% discount from €49 with code BIENVENUE15

With a Yuka score of 100/100, all our products are Clean and bursting with natural ingredients.

Secure payment. Fast delivery.

BIENVENUE15 to get 15% off your first order

Panier 0

Congratulations! Your order qualifies for free shipping Spend an extra 49€€ to get free shipping
No more products available for purchase

Is this a gift?
Estimate shipping
Subtotal Free
Shipping, taxes, and discount codes are calculated at checkout

Your Cart is Empty

Vivre éco-responsable, les comptes Insta à suivre

Les meilleurs comptes insta - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

Vivre éco-responsable, les comptes Insta à suivre

On a toutes envie de s’y mettre. Oui, mais par où commencer et comment bien faire, tout en étant éco-responsable ? L’éclairage d’Aline Gubri, consultante en développement durable, et notre sélection des meilleurs comptes Insta à suivre.

Aline Gubri - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

Petit à petit l’oiseau fait son nid. Si vous lisez cet article, c’est que ça y est, vous avez pris conscience que vous pouvez faire quelque chose pour la planète, à votre humble niveau. Auteur du livre bourré d’astuces « La récup facile » (Ed. Leduc), l’expert Aline Gubri nous aide à y voir clair dans les bons gestes à adopter. Consultante en développement durable et instragrammeuse sur le compte @consommons.sainement , Aline rappelle qu’« il faut d’abord s’attaquer aux principales sources d’impact de l’environnement avant de cibler des secteurs en particulier (comme la beauté, la mode etc…) ». Pourquoi ? Parce qu’ au-delà d’utiliser une brosse à dents en bambou ou d’éliminer à jamais les pailles à l’apéro, cibler précisément les sources de pollution est plus efficace. Et ce, même si l’intention de départ est louable. Suivez le guide !

1 – L’alimentation : le vrai virage à prendre

Selon Aline Gubri, si un secteur doit être prioritaire, c’est bien celui de l’alimentation. En effet, les chiffres sont effrayants. Selon l’Ademe, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, 20 à 50% de l’empreinte environnementale d’un Français se trouve dans son alimentation. Comment expliquer un tel écart ? Par la composition du régime alimentaire suivi par chacun. Une alimentation riche en protéines animales ou encore en laitages, par exemple, exige des productions néfastes pour la planète.

Les actions fortes et faciles à mettre en place :

Découvrez deux petits gestes qui ne demandent pas tant de sacrifices ou d’efforts et qui ont de gros impacts sur la planète.

  • Réduire sa consommation de viande rouge. Attention, il ne s’agit pas de lancer l’opération « tout ou rien », hop hop hop, je deviens végétarien du jour au lendemain. Tout le monde ne peut ou ne veut pas devenir végétarien. L’idée serait plutôt de consommer un steak de moins par semaine. Rien que ça, c’est déjà énorme. Pour contrebalancer et combler vos apports en protéines, vous pouvez remplacer cette source de protéines par des protéines végétales (comme le houmous), ou encore choisir une volaille dont le bilan carbone est peu élevé. Avec cette action simple, vous agissez directement sur les gaz à effet de serre.
  • Manger de saison, au moins pour les fruits et légumes : c’est une action classique mais très efficace quand on sait qu’une tomate vendue en décembre provient soit de l’hémisphère sud (et du coup avec l’avion de transport, elle consomme 10 à 20 fois plus de pétrole qu’une tomate produite en France) soit d’Espagne… C’est plus proche certes, mais la tomate est alors produite dans des serres chauffées et éclairées artificiellement avec un impact écologique fort. Moralité, réservez les tomates à vos menus de printemps et d’été.

Les comptes à suivre pour s’inspirer :

@deliciouslyella, @loomiparis et @missblemish

Les idées à piquer aux instagrammeuses :

Lana Brocante - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

Sur le compte de la brocanteuse pop et vintage @Lanabrocante, un post détonnant, daté du 26 février. La chineuse partage avec sa communauté ses « cinq efforts écolo » qu’elle essaye d’appliquer au quotidien. Coté alimentation, elle a opté pour avoir sur soi une tasse en inox (pour éviter les gobelets), rechercher des ustensiles de cuisine sur les brocantes et réutiliser les boites à emporter.

2 – Les achats : vive la seconde main !

Bien sûr, quand on se penche sur les travers de la société de surconsommation, on est effaré par le nombre de déchets liés à ce mode de vie. Mais Aline Gubri est alerte sur les tonnes de déchets invisibles liées à cette course à la conso. Un exemple ? L’achat d’une table neuve mobilise pas moins de 127 kilos de ressources naturelles consommées. Ces déchets invisibles (de l’extraction de la matière première, à sa transformation sans oublier son transport…) ont un fort impact sur la planète. Autre exemple : pour les ordinateurs portables, les chiffres sont encore plus élevés. Il s’agit cette fois de 800 kilos de déchets invisibles. Et, le pompon revient de loin au four à micro-ondes qui mobilise à lui seul deux tonnes de ressources naturelles.

Les actions fortes et faciles à mettre en place :

  • Avant d’acheter du neuf, on essaye de réutiliser autrement, c’est-à-dire réparer, acheter d’occasion… Même principe quand on veut se séparer d’un objet. Pensez, avant de le glisser dans la benne, à le proposer au don ! De plus en plus d’applis de voisinage ou d’onglets d’entraide voient le jour (sur le Bon Coin, via le service des encombrants à Paris…) ou sur des réseaux de voisinage comme NextDoor. Offrir une deuxième vie à un objet permet d’éviter la fabrication d’un objet neuf, alors adoptez le bon réflexe !

Les comptes à suivre pour chiner des pépites :

@huguette.shop, @odael_vintage, @parisfashionvintage

Les idées à piquer aux instagrammeuses :

Merci la rue - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

Sur le compte @merci_la_rue_, la parisienne dévoile sa manière positive de donner une autre vie aux objets jetés… dont énormément de vêtements qui l’habillent de la tête aux pieds !

3 – Le compost : une nouvelle façon de recycler nos déchets

Le compost est le troisième levier fort sur lequel on peut agir. En effet, en France, chaque année, chaque personne produit 250 kilos de déchets alimentaires dans ses ordures alimentaires. « Pas simple de se mettre au compost, prévient notre experte, surtout face aux idées reçues ! ». Les principales ? C’est compliqué, et ça sent mauvais. Or, en suivant des règles claires pour bien composter, ce recyclage des déchets devient très simple. Bien arroser l’été, éviter d’ajouter des restes de viande, penser à mélanger régulièrement

Les actions fortes et faciles à mettre en place :

Certes, le compost est beaucoup plus facile dans un jardin, mais pas impossible en appartement (grâce aux composts spécifiques à glisser sous l’évier ou à mettre sur le balcon). Enfin, n’oublions pas les zones de compost à partager prévues dans la plupart des grandes villes (même si elles restent encore très minoritaires) et les nouveaux partenaires qui viennent récolter les biodéchets dans certaines zones urbaines. Moralité : apprendre à composter permet d’éviter un tiers de nos ordures ménagères !

Les comptes à suivre pour apprendre l’art du compostage :

@composturbain, @absolu_compost, @les_alchimsites_compost

Les idées à piquer aux instagrammeuses :

Garden Planning - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

Sur @gardenplanning, de nombreux designs de jardins à partager qui peuvent nous donner envie de réinvestir la terre de toutes les façons.

4 – Les autres gestes faciles à adopter :

Selon notre expert, il est préférable d’agir de manière ciblée en fonction de notre plus gros impact. Maintenant rien ne vous empêche de faire comme vous le sentez. Essayez juste de ne pas tomber dans certains travers comme Aline Gubri à ses débuts. « Lors de ma transition, je pouvais traverser tout Paris pour trouver un aliment vendu en vrac de l’autre côté de la ville… » Beaucoup d’énergie perdue pour un gain assez faible au final. Pour tenir sur la longueur, il faut être réaliste et surtout ne pas vouloir être « écologiquement parfait » au risque de lâcher avant d’avoir terminé sa transition.

Les actions fortes et faciles à mettre en place :

  • le transport aérien. On sait tous que c’est très polluant. Si cela vous coûte de renoncer aux voyages lointains, vous pouvez dans un premier temps décider de ne plus prendre l’avion d’abord en France, ensuite en Europe. Et dans quelques temps de vous limiter à un grand voyage tous les trois ans. L’important étant d’apprendre à nuancer ses efforts.
  • Autre action facile qui passe souvent à la trappe : changer de fournisseur d’énergie. Attention cependant, tous les fournisseurs labellisés verts ne se valent pas. Certains achètent des équivalents d’énergie ailleurs, d’autres développent les énergies renouvelables en France, ce qui est mieux. Une petite étude de marché s’impose. Plus simplement, vous pouvez opter pour un abonnement plus vert chez votre fournisseur. Le coût sera légèrement plus élevé, mais vous n’aurez pas de grosses démarches à faire (ce sont les mêmes câbles etc…).
  • Enfin dans votre quête du clean au quotidien, vous pouvez aussi changer un peu, beaucoup, passionnément vos routines beauté ou mode selon votre penchant naturel.
  • Dans la salle de bains : éliminez définitivement le coton pour vous démaquiller. Adoptez des produits de beauté clean (une fois que vous avez fini tous vos anciens pots, bien entendu). Optez pour une routine beauté minimaliste.
  • Côté dressing : on ne peut que vous conseiller d’effectuer un vrai tri intelligent (je donne, je vends etc…) avant de faire de nouveau les magasins. Vous allez être surpris du nombre de pièces enfouies au fond de vos tiroirs que vous aviez tout simplement oubliées. Ne rachetez pas votre dix-septième chemise blanche en coton et pensez là aussi à la seconde main avant d’acheter du neuf.

Les comptes à suivre pour trouver des idées clean ou réfléchir :

@celestethomas, @ecoloversforever, @vert_le_media

Les idées à piquer aux instagrammeuses :

Charlotte Aime - WE ARE CLEAN - CLEAN LIVING

L’influenceuse mode-beauté marseillaise @charlotteaime offre une mine de tenues « sorties du dressing » pour réhabiliter les fringues qui dorment sagement au fond du placard. Beaucoup d’idées et de bon sens !

ENVIE D'EN LIRE PLUS?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article.