This site has limited support for your browser. We recommend switching to Edge, Chrome, Safari, or Firefox.

Grandmother's Day hydration duo at -20% with code: MAMIE

Free Lipid-Replenishing Cleansing Oil for purchases over €49!

All our treatments are enriched with BIONACRE®, whose regenerative and restorative powers have been scientifically demonstrated.

Free delivery and -15% discount from €49 with code BIENVENUE15

With a Yuka score of 100/100, all our products are Clean and bursting with natural ingredients.

Secure payment. Fast delivery.

BIENVENUE15 to get 15% off your first order

Panier 0

Congratulations! Your order qualifies for free shipping Spend an extra 49€€ to get free shipping
No more products available for purchase

Is this a gift?
Estimate shipping
Subtotal Free
Shipping, taxes, and discount codes are calculated at checkout

Your Cart is Empty

Comment bien acheter d’occasion ?

Bien acheter d’occasion - CLEAN PLANET - WE ARE CLEAN

Comment bien acheter d’occasion ?

On le sait aujourd’hui : l’écologie repose essentiellement sur notre consommation. Nos porte monnaies permettent de financer des produits vertueux ou, au contraire, polluants. A l’inverse, acheter d’occasion permet d’économiser de l’énergie, des ressources et de réduire les émissions de CO2 (qui accélèrent et aggravent le réchauffement climatique). Sans compter l’intérêt des prix de la seconde main qui défient toute concurrence !

Écologie : pourquoi acheter d’occasion ?

La fabrication d’un objet ou d’un vêtement nécessite non seulement des matières premières qui, pour être utilisées, nécessitent de l’énergie, mais aussi tout un faisceau de services, d’actions et de ressources (eau, électricité…). L’ensemble du processus s’appelle le cycle de vie et se révèle systématiquement polluant, émetteur de gaz à effet de serre et exploitant de précieuses ressources naturelles. Quand on achète un produit d’occasion, ce sont tous ces écueils, dépenses en énergie et dégradations, qui sont évités. Un simple exemple, il faut extraire 2,5 tonnes de matières premières environ, pour produire une télévision. Cette seule production émet environ 350 kg de CO₂. Soit plus que 2 trajets Paris-Nice en avion !

Acheter d’occasion : le geste écolo pour freiner la fast fashion

L’industrie de la mode est la deuxième industrie la plus polluante après l’industrie pétrolière. Ce sont des milliers d’écosystèmes, terres ou rivières, qui sont anéantis par les rejets industriels toxiques des teintures, notamment dans les pays pauvres (lieux de fabrication et législations peu regardantes). Côté ressources, c’est également terrible. Imaginez : on parle de 10 000 litres d’eau utilisés pour fabriquer un simple jean ! La technique du sablage qui le délave (du sable projeté à haute pression) est polluante, gâche de l’eau et déclenche la silicose, une maladie incurable et mortelle chez les travailleurs qui respirent les poussières de silice. Même si cette technique décriée est censée cesser, elle se pratique encore massivement. Enfin, la culture du coton nécessaire à la fabrication du denim est l’une des plus polluantes au monde.

Pas de chance, selon l’OMS le coton représente 40 % de la production textile mondiale, 25 % des insecticides et 2,5 % des surfaces cultivées. Pire, plus de la moitié du coton cultivé dans le monde est génétiquement modifié. La culture de coton bio est plus éthique et moins néfaste puisque qu’il est cultivé sans pesticides, ni insecticides ou engrais chimiques. Mais elle reste très gourmande en eau. Or la fast fashion invite à acheter encore et encore ces pièces de coton bon marché, fabriquées à l’autre bout du monde. Acheter d’occasion est un coup de frein à ce désastre écologique.

Acheter d’occasion : une arme anti-déchet !

Autre argument écologique de taille en faveur de l’occasion : utiliser un produit une seconde fois au lieu de le jeter évite la création de déchets qui sous-entend l’utilisation d’emballages, de plastique, etc. Déchets qui, eux aussi demandent beaucoup de matières et d’énergie pour être produits. En réalité, les emballages devraient être considérés comme des objets à part entière. Acheter des jouets d’occasion par exemple, permet de s’inscrire dans une démarche zéro déchet, mais aussi zéro plastique, ou en tout cas zéro « nouveau » plastique. Face à une société de surconsommation, la seconde main présente un autre avantage : proposer parfois des produits neufs encore emballés, ou en parfait état. Ces produits à moindre prix présentent un bilan carbone quasi nul, qui se réduit à l’acte d’achat et le transport, en général local ou national, et hautement mutualisé.

Acheter d’occasion sur Internet : sites d’occasion spécialisés ou généralistes ?

Sur Internet, plusieurs options s’offrent à vous.

  • Il y a des sites spécialisés comme VideDressing.com Onceagain.fr pour les beaux vêtements, Percentil pour les fripes, et iletaitplusieursfois.com, micolet.fr ou salopettepetitcol.com pour les jolis vêtements enfants de seconde main.
  • D’autres se spécialisent dans les appareils hight tech : Backmarket, yesyes, ou encore La Fnac onglet « Reconditionné-et-occasion » pour les ordinateurs et téléphones. La plupart des grands groupes s’y mettent, ainsi Darty propose aussi un service de matériel d’occasion. Ces sites apportent un certain nombre de garanties : état de marche, marque ou état du vêtement, et tout simplement de l’envoi. Ils sont à privilégier pour un achat important, comme un article de luxe qui pourrait être contrefait ou un appareil qui pourrait tomber en panne.
  • Les sites généralistes comme leboncoin, eBay ou Vinted, reposent entièrement sur des particuliers qui gèrent les annonces et les envois. Pour les petits objets comme les jouets, les livres et les vêtements, on trouve des pépites à moindre prix et souvent neufs, avec ou sans emballage. Les prix des livres peuvent parfois être plus intéressants sur les sites de livres d’occasion spécialisés comme momox-shop.fr, recyclivre.com ou www.chasse-aux-livres.fr : comparez avant d’acheter !

Mais l’on peut aussi faire de bonnes affaires avec des produits plus « impliquants » (plus chers). Sur leboncoin typiquement, l’offre de meubles de grandes marques en parfait état (et même de meubles anciens), de vaisselle, d’objets de décoration de valeur, etc. peut permettre de se meubler entièrement d’occasion. Si l’on se trompe, ou que l’on a envie de changer de décor quelques temps plus tard, on revend facilement, et parfois au même prix (si l’on a pris soin de nos acquisitions). Au final, on se meuble donc quasi-gratuitement.

Conseils pour acheter sur Vinted

L’appli qui s’est imposée en quelques années comme leader incontesté de l’achat d’occasion entre particuliers offre un monde d’occasions dans votre téléphone et mérite quelques conseils :

  • La recherche : tapez les bons mots-clés et enregistrez en favoris ce que vous repérez.
  • Observez toutes les photos et lisez les descriptifs
  • Si vous avez un doute, envoyez une question : la réponse du vendeur orientera votre choix.
  • Consultez le profil du vendeur : s’il ne s’est pas connecté à l’appli depuis 6 mois (indication visible sur son profil), il y a peu de chances qu’il réponde à votre message ou envoie l’objet. Consultez ses évaluations pour estimer son sérieux.
  • N’hésitez pas à faire une proposition de prix (fonctionnalité spécifique) ou à faire un lot en consultant les autres produits du dressing du vendeur (fonctionnalité « constitution de lot »). Cela amortira les frais d’envoi.

Évitez les annonces avec une seule photo, un prix dérisoire par rapport à la qualité attendue, ou encore des évaluations qui indiquent que les ventes n’ont pas abouti : cela veut dire que le produit n’a jamais été envoyé. Même si dans ce cas, vous récupérez votre argent, c’est une déception.

Conseils pour vendre sur Vinted

Il est aussi très facile de vendre ses affaires inutiles sur Vinted. On engrange l’argent des ventes sur le compte …pour racheter sur Vinted (ou possibilité de se verser l’argent récolté). Vous pouvez vraiment passer en « circuit fermé », financer vos nouveaux achats avec l’argent de vos ventes.

  • Soignez les photos : qu’elles soient bien nettes, et montrent le produit sous différents angles.
  • Ajoutez des mots-clés dans la description pour que votre annonce sorte du lot
  • Indiquez tout défaut pour que l’acheteur ne soit pas surpris
  • Soignez l’emballage, protégez bien le produit, ajoutez un petit mot

Que vous achetiez ou que vous vendiez, n’oubliez pas de laisser une évaluation sur le site !

Acheter d’occasion chez les brocanteurs, en dépôt-vente ou aux enchères

Pour les amoureux des objets anciens, ce sont les canaux à privilégier. Connectez-vous sur les sites de brocante en ligne, les sites de ventes aux enchères type Drouot, etc. Même chose pour les meubles modernes de créateurs, les bijoux, les accessoires de maroquinerie de luxe, etc. Ces lieux sérieux offrent en général des services associés comme la livraison ainsi que des factures, certificats d’authenticités, etc. Ces lieux offrent une bonne traçabilité et on peut y faire de vraies affaires. La difficulté ? Trouver ce que l’on cherche. On trouve mieux quand on ne cherche rien de précis ! Ou bien il faut être patient, et suivre les ventes en ligne régulièrement, pour tomber enfin sur ce que l’on cherchait.

Acheter d’occasion et solidaire dans les « ressourceries » ou « recycleries »

Acheter d'occasion  - CLEAN PLANET - WE ARE CLEAN

Connaissez-vous les ressourceries ? Ces magasins solidaires d’un nouveau genre se développent un peu partout, souvent sous forme d’association. Ils regroupent des dons des citoyens et vendent à prix mini toute sorte d’objets du quotidien : vaisselle, jouets, livres, instruments de musique, petit électro-ménager… Parfois aussi des meubles, comme chez Emmaüs. Il suffit de chercher les adresses près de chez soi pour donner ou acheter. On peut y trouver des ateliers pour apprendre à réparer les appareils cassés et un réseau de personnes solidaires. Les bénéfices sont reversés à l’association, ce qui permet d’embaucher du personnel pour faire tourner le magasin ou mener des actions en faveur des populations défavorisées. C’est le symbole de l’économie circulaire par excellence !

Comment bien acheter des vêtements d’occasion ?

Quand on achète pour soi, il faut se projeter dans le vêtement (plus difficile pour une veste que pour un t-shirt). Observez bien la coupe, si la ceinture est élastique, si le tissu est fluide, etc. La marque peut aussi vous donner une idée de la qualité, surtout si vous la connaissez. Dans tous les cas, regardez dans quel état se trouve l’article : bouloches, tissu détendu, coupe déformée par l’usure peuvent décevoir. L’idéal est de chercher quelque chose de précis : plus vous saurez ce que vous voulez, plus vous aurez de chances d’être satisfait, surtout par exemple si vous rachetez vos baskets chéries une fois usées. C’est d’autant plus valable pour les enfants : quand on connaît les modèles d’une marque, on peut facilement les retrouver une taille au-dessus. D’une manière générale, acheter d’occasion les vêtements pour enfants est très facile, car les prix sont intéressants. Et comme les enfants ne portent pas longtemps leurs vêtements, le risque est minime. Une technique qui peut vraiment réduire votre budget.

Comment bien acheter des meubles d’occasion ?

C’est un peu différent. Outre les défauts type griffures, marques de coups, peinture écaillée ou vernis à refaire qui influent sur la décision d’achat, ce sont les conditions techniques de montage et de livraison qui peuvent tout changer. Un meuble en kit sans sa notice, ou avec des vis qui manquent, vous entraînera dans un grand moment de solitude et d’énervement. De même, les particuliers ne livrant pas, mieux vaut se tourner vers des ventes géolocalisées comme sur leboncoin pour éviter d’avoir à payer un transporteur. Enfin, attention aussi aux meubles de designer : ils peuvent avoir été repeints, modifiés ou être des répliques sans que vous ne puissiez vérifier. Or, ils n’ont plus du tout la même valeur s’ils ont subi des modifications ! Sinon, de nombreux sites se spécialisent dans la vente de meubles d’occasion vintage, comme selency, troc.com ou izidore, qui permettent d’éviter l’achat de meubles neufs souvent de qualité moyenne.

Comment bien acheter des objets de luxe d’occasion ?

Acheter des objets de luxe d'occasion  - CLEAN PLANET - WE ARE CLEAN

Le problème ici est en premier lieu la contrefaçon, bien sûr. Qu’il s’agisse de sacs à main, de parfum ou de bijoux, sauf à passer par un site qui garantisse l’authenticité, il existe un risque non-négligeable. Les copies sont devenues si proches des objets authentiques qu’il est parfois très difficile de s’en rendre compte sur photo. Méfiez-vous en particulier des profils qui proposent un ou deux produits seulement, avec une ou 2 évaluations seulement : ce sont des profils qui vendent un produit contrefait puis disparaissent.
Sur les sites qui garantissent l’authenticité (la meilleure option) demandez si le produit est vendu avec l’emballage original, le certificat d’authenticité, la garantie, etc. Pour les montres par exemple, une facture peut être demandée pour assurer les réparations. Il n’est pas interdit de vendre sans, mais cela peut être ennuyeux par la suite.

Comment bien acheter de l’électroménager ou du high tech d’occasion ?

Si vous achetez sur place, dans une ressourcerie/recyclerie, il est facile de demander une prise pour vérifier que l’objet fonctionne, et puis en l’ayant en main et sous les yeux, peu de risque de mauvaise surprise. A distance, c’est plus compliqué, ici encore, en passant par un site officiel géré par un groupe, vous pouvez avoir une extension de garantie ce qui est très rassurant : la machine a, en effet, été testée et « reconditionnée » par des pros. Reste à gérer la livraison qui peut présenter un surcoût. En revanche, entre particuliers, si vous achetez, déplacez-vous : si une fois sur place la machine, présente un problème, vous pourrez repartir sans, alors que si le vendeur vous la livre, il peut ensuite faire des histoires si vous refusez de concrétiser la vente.

Comment bien acheter des voitures et des maisons d’occasion ?

Côté voitures, les préoccupations écologiques sont similaires à celles des produits high-tech : ce sont des milliers de composants qui entrent dans la fabrication et autant de produits utilisés. Mais les gouvernements mettent en place des mesures incitatives pour que les fabricants diminuent leur empreinte carbone et produisent des modèles plus écologiques. L’achat d’une voiture d’occasion évite toute la pollution liée à la fabrication, mais peut se révéler plus polluant à l’usage qu’un nouveau modèle, surtout si le véhicule est vraiment ancien. Dans certains cas, le marché de l’occasion peut proposer des véhicules très récents, avec peu de kilomètres au compteur. L’occasion reste ici encore, sur tout le cycle de vie, préférable dans la grande majorité des cas écologiquement parlant, qu’elle soit essence, diesel, hybride ou électrique. Sans compter que l’achat d’une voiture d’occasion est bien plus rentable que l’achat d’une voiture neuve (qui décote massivement dès la première année : perd entre 15 et 30% de sa valeur).
En ce qui concerne les maisons, sachez que l’urbanisation des territoires naturels est un véritable cataclysme pour les écosystèmes, qui sont tout simplement rasés. Même s’il parait curieux de le mentionner, en comparaison avec les vêtements, sachez que l’impact de ces chantiers immobiliers est tout aussi préoccupant. En effet, les matériaux de construction sont eux aussi extrêmement polluants : le béton est l’un des matériaux les plus néfastes qui soient. Consommateur d’eau à l’extrême, il est responsable d’une forte part des émissions de gaz à effet de serre et contribue ainsi au réchauffement climatique, sans parler des ravages causés par les carrières de calcaire et les cimenteries. L’industrie de la construction est hautement destructrice pour la planète. Sans compter que l’investissement immobilier dans l’ancien est bien plus rentable que dans le neuf.

Comment bien acheter d’occasion en vide-grenier ou brocante de rue ?

Acheter d’occasion en vide grenier  - CLEAN PLANET - WE ARE CLEAN

C’est sans doute le meilleur rapport déplacement/risque/prix. Vous pouvez vérifier sur place, avoir l’objet ou le vêtement en main, les prix sont en général très bas, en enfin, vous évitez les frais de port. Des avantages notamment valables pour les jouets et les habits pour enfants, qui parfois peuvent même s’échanger entre exposants si vous participez vous-même au vide-grenier !

Oui, le monde change. Il est temps d’arrêter de surconsommer, d’acheter moins, mais mieux, du durable et surtout, de l’occasion afin de limiter notre impact. C’est un des rares gestes, avec le boycott d’un produit, à avoir un effet direct, mesurable et immédiat. Quand on voit les montagnes de vêtements jetés échoués sur les plages ou cachés dans le désert chilien après avoir tant pollué, et les ordinateurs amoncelés en plein air dans une décharge au Ghana après avoir tant coûté à la planète en matériaux rares, acheter d’occasion est une solution d’avenir. Sans aucun doute !

ENVIE D'EN LIRE PLUS?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article.