This site has limited support for your browser. We recommend switching to Edge, Chrome, Safari, or Firefox.

Grandmother's Day hydration duo at -20% with code: MAMIE

Free Lipid-Replenishing Cleansing Oil for purchases over €49!

All our treatments are enriched with BIONACRE®, whose regenerative and restorative powers have been scientifically demonstrated.

Free delivery and -15% discount from €49 with code BIENVENUE15

With a Yuka score of 100/100, all our products are Clean and bursting with natural ingredients.

Secure payment. Fast delivery.

BIENVENUE15 to get 15% off your first order

Panier 0

Congratulations! Your order qualifies for free shipping Spend an extra 49€€ to get free shipping
No more products available for purchase

Is this a gift?
Estimate shipping
Subtotal Free
Shipping, taxes, and discount codes are calculated at checkout

Your Cart is Empty

Les secrets de bien-être de Céleste Candido, naturopathe, précurseur du jeûne en France. 

Céleste Candido - WE ARE CLEAN - Vie saine

Les secrets de bien-être de Céleste Candido, naturopathe, précurseur du jeûne en France. 

Après une carrière de mannequin et de directrice commerciale dans la mode, Céleste Candido se passionne pour le bien-être et l’alimentation équilibrée. Elle se forme à la naturopathie et à la philosophie Living Food au Wigmore Health Institut aux USA. Rencontre avec cette pionnière, spécialiste des cures de jeûne, pour nous livrer ses principes.

1 - Tout d’abord, comment les premières cures de jeûnes ont été accueillies ?

C’était il y a plus de 20 ans. J’étais une des premières à proposer des jeûnes en France, la troisième plus exactement. Je pratiquais cette discipline depuis un certain temps et les résultats m’ont convaincu de changer de vie. J’ai abandonné la mode et la couture, domaines dans lesquels je travaillais depuis plusieurs années, et je suis retournée à l’école pour devenir naturopathe.

Grâce à une rencontre dans un salon de bien-être avec Mireille Darc, nous avons lié une jolie amitié. Elle était une adepte du jeûne. Elle a alors décidé de m’aider à me faire connaître et à développer cette activité.

Côté public, mis à part quelques personnes qui étaient déjà vraiment initiées, le jeûne était considéré comme un moyen de maigrir.

Côté gouvernemental, la Miviludes, l’instance qui observe et analyse les phénomènes sectaires, m’avait classée comme la créatrice d’une secte non dangereuse. Une catégorisation qui n’a pas eu de conséquences.

2 - Vous préconisez durant vos cures un nouveau mode de vie, quel est-il ?

Grace à mes études en Naturopathie, je me suis intéressée à tout ce qui touchait au mieux-être. Le corps humain m’a fasciné et j’ai eu envie d’apprendre encore et encore. A mesure que j’apprenais, j’en suivais personnellement les principes. J’ai vite constaté que ce mode de vie me ramenait à l’essentiel et au bon sens : Être et consommer responsable, prendre le temps, bien manger, marcher, faire des randonnées, prendre le soleil et des bains de mer, me respecter, respecter les autres ainsi que la Nature.

3 – Le temps de digestion est, pour vous, une des clés d’une alimentation saine, pourquoi ?

Tout d’abord, il faut savoir que la digestion de certains aliments démarre dans la bouche même s’il faut respecter le temps de digestion stomacale, ce qui est évident et logique.

Quand on est en train de digérer, on ne peut pas ingérer d’autres aliments car le processus chimique de transformation est déjà en route. Ensuite, comme tout ne se digère pas au même endroit, il y a des temps de digestion différents qu’il faut respecter. L’aliment qui ne se trouve pas au bon endroit au bon moment va rester bloqué et créé des conflits digestifs.

4 – Vous préconisez de boire avant le repas, comment justifier cette habitude ?

Les clés d’une alimentation saine démarrent avant le repas. On se pose et on prend du temps pour soi. Si je recommande de boire de l’eau 10 minutes avant le repas, c’est pour que cette eau soit bien en « biodisponibilité ». De plus, les sucs gastriques qui vont servir à la digestion ne seront pas dilués ce qui conserve un gain d’énergie. La digestion est alors plus courte, sans ballonnements ni gaz, sans ressentir l’envie de faire la sieste.

5 – En ce qui concerne les fruits, vous conseillez de les manger le matin et entre les repas ?

Manger des fruits le matin et entre les repas s’explique par le fait que les fruits n’ont pas besoin d’enzymes digestives pour être assimilés par notre corps. En effet, les fruits sont des aliments eux-mêmes très riches en enzymes, c’est bien pour cela que nous avons du mal à les conserver et à les transporter. Un fruit trop manipulé ou trop serré contre les autres, va commencer à s’autodigérer (donc mûrir) trop vite.

Quand nous machons des fruits dans notre corps à 37°, les enzymes qui se développent se suffisent à eux-mêmes. Il devient alors très délicat de les mélanger à d’autres aliments qui ne s’assimile pas de la même façon. Je pense aux protéines animales qui vont rester 3 à 4 heures dans l’appareil digestif, aux fruits de mer qui séjourneront 8 h dans l’estomac tandis que les amidons et les lipides n’y passent que 1h30. Ces mélanges vont vite créer des fermentations : gaz, ballonnements et perte d’énergie. Il existe cependant des exceptions comme l’association de la pomme avec des amidons, ou encore de l’ananas et la papaye avec des protéines animales, qui améliorent la digestion.

6 – Vous mélangez le cru et le cuit, pourquoi ?

Manger du cru et du cuit est très important. Tout d’abord le cru est rassasiant car il oblige à mastiquer et coupe la faim pendant un moment. Il faut environ 20 minutes pour que le signal du rassasiement arrive. Il ne faut pas oublier que nos précieuses vitamines s’envolent à la cuisson donc quand les légumes et fruits sont cuits, ils en sont exempts. Je suis une adepte de la Raw Food, qui est impossible pour certaines personnes sur le plan énergétique. En effet, leur intestin fatigué à des difficultés à digérer les fibres crues.

7 – Des protéines animales une seule fois par jour et de préférence le soir, pourquoi ?

Nous consommons trop de protéines animales qui acidifient l’organisme et apportent beaucoup de déchets. Par exemple : 100g de steak fournissent 17g de protéines mais 30% de cet apport énergétique est utilisé pour la digestion. Pour maintenir l’équilibre acide-base, il est conseillé de consommer des protéines avec des légumes feuilles, mais aussi un petit peu d’amidon.

Consommer des protéines, de préférence le soir, avec des légumes aide à la perte de poids et ne risque pas de créer des conflits digestifs. Attention, il faut attendre au moins 12h entre la fin du dîner et le petit déjeuner. C’est un principe alimentaire à pratiquer tout le temps. Et si on dine trop tard, on ne prend pas de petit déjeuner, et on se rattrape au déjeuner. Observer ces 12 h va permettre au corps de bien se reconstruire et d’avoir le temps d’éliminer.

8 – Vous recommandez aussi d’éviter le sucre en fin de repas ?

Du sucre en fin de repas, c’est un petit désastre qui va créer des fermentations au niveau de l’estomac et de l’intestin. Il en résulte très rapidement une perte d’énergie, des gaz, des ballonnements et une acidification de l’organisme.

9 – Vous bannissez aussi les aliments raffinés ?

Les aliments raffinés sont pauvres nutriments et riches en sucres. Le procédé de raffinage des céréales et du sucre modifie les fibres et l’équilibre acide-base, si bien que les sucres ont une assimilation plus rapide et un index glycémique plus élevé à l’origine des fringales et de la prise de poids.

Les autres aliments raffinés comme les huiles et le sel, qui ne peuvent pas être assimilés, vont acidifier l’organisme.

Pour maintenir cet équilibre acide-base dans l’organisme, on va puiser dans nos réserves alcalines que sont les os et les dents ce qui entraine une déminéralisation du corps.

10 - En dehors de l’alimentation, quelles sont vos recommandations ?

L’exercice physique et la gestion du stress. Faire de l’exercice physique régulièrement booste la vitalité donc la capacité à éliminer. Respirer dans un endroit avec une belle qualité d’oxygène améliore la combustion des acides légers qui proviennent des céréales. Je recommande de pratiquer le Yoga, le Chi Gong mais aussi la marche rapide de plus de 30’, ou encore de danser seule ou avec les autres avec la fenêtre ouverte, sur un jardin, un bois ou face à la mer.

La gestion du stress se réalise avec la cohérence cardiaque. C’est facile : 5 minutes deux à trois fois par jour est un véritable trésor pour la santé. Cette respiration particulière recharge l’organisme en dopamine, ce qui rend calme, heureux, et régule la tension artérielle. Sa pratique régulière permet de baisser le niveau de cortisol et d’augmenter la DHA, l’hormone de jouvence. Fini les symptômes prémenstruels comme l’irritabilité et dépression. Avec cette technique de cohérence cardiaque, le sommeil est amélioré et la gestion des émotions également. J’ai eu la chance d’avoir connu David Servan Schreiber qui m’a fait connaitre cette technique que je pratique depuis plus de 20 ans.

Tenerife, Bretagne, Crans-sur-Sierre, Formentera… Allez découvrez les cures de jeûne de Céleste Candido.

A lire : ABC du Jeûne Éditions Grancher par Céleste Candido