Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Profitez des BLUE DAYS jusqu'à -50%

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat !

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

Méditation : comment s’y mettre ?

Méditation - CLEAN LIVING - WE ARE CLEAN

Méditation : comment s’y mettre ?

Mieux gérer son stress, bien dormir, stopper le flux incessant de la pensée… Méditer permet de voir la vie en rose presque tout le temps. 3 conseils à suivre pour trouver le chemin du bien-être.

Inspirer, expirer… La respiration est un mouvement naturel que l’on pratique sans même y penser. Notre esprit est bien trop occupé à tourner en boucle sur la dernière discussion que l’on a eu avec nos enfants ou sur la longueur effrayante de notre to-do list. Méditer permet justement de ne plus « subir » ses pensées, de les laisser filer comme des nuages dans un ciel bleu, de se reconnecter à l’ici et maintenant, aux choses simples et essentielles de la vie, comme la respiration.

1- Bloquer un créneau méditation dans son agenda

Le mieux pour créer une nouvelle routine de vie est de trouver un créneau dans son agenda et s’y tenir. Le matin, avant d’attaquer la journée pour les uns, en fin de journée pour la clôturer pour d’autres. Le bon moment ? Celui qui vous convient le mieux. 

Vous pouvez aussi méditer en action, par exemple en marchant, en faisant le ménage, les courses, etc. Car le but de la méditation de pleine conscience n’est pas de stopper les pensées ou de ne penser à rien, mais de relier son entière attention à l’instant présent. 

Chez vous, si vous avez du mal à garder les yeux fermés, vous pouvez allumer une bougie et vous concentrer sur la danse de la flamme. Et quand vos pensées bifurquent… revenez sur la flamme. Sans bougie, il « suffit » de se concentrer sur les mouvements de sa respiration en se répétant « J’inspire et je sais que j’inspire », « j’expire et je sais que j’expire. » Présenté comme cela, l’exercice parait simple, voire simplissime. Mais méditer demande de l’entraînement et de la régularité. Il est ainsi préférable de méditer dix minutes trois fois par semaine, qu’une heure tous les quinze jours. Comme les pensées font souvent de la résistance, la régularité de la pratique vous permet d’apprendre à les laisser filer sans s’attarder, sans leur donner la moindre attention.

2- S’initier avec la bonne appli 

Livres, chaînes YouTube, applis, live gratuits sur Instagram… Il existe de nombreux outils à votre disposition pour vous guider au départ. À vous de trouver la voix qui vous convient le mieux (impossible de lâcher-prise avec une voix qui nous irrite). Parmi les chaînes YouTube que vous pouvez essayer : Monsieur Mindfulness, Cédric Michel, Mike Méditation, Jonathan Lehmann, Catherine Paquet. Si vous préférez les sons aux voix, vous pouvez trouver des playlists dédiées sur les plateformes de musique (bol tibétain, bruits de la nature…). Il existe aussi des applis, faciles d’accès pour les débutants (Namatata, Petit Bambou…), tous les moyens sont bons pour se familiariser avec la méditation. Au fur et à mesure de votre pratique, vous trouverez ce qui vous correspond vraiment.

3- En lotus, assis, couché : méditer dans la bonne position 

Assis en tailleur ou sur une chaise pied au sol, dos droit, l’important est que vous trouviez une position dans laquelle vous êtes confortable sans être avachi. L’idéal est d’avoir un coin dédié avec son tapis et surtout son coussin (appelé Zafu) qui vous permet de surélever légèrement les fessiers et donc de croiser plus facilement les jambes en position de lotus (jambes croisées, pied gauche sur cuisse droite et pied droit sur cuisse gauche). La méditation de pleine conscience se pratique aussi en position couchée… mais les risques de glisser dans le sommeil sont grands. Privilégiez donc cette position le soir.

Méditer ce n’est pas si compliqué.  Le plus dur, c’est de commencer ! 

Vous verrez très vite les effets bénéfiques de la méditation sur votre humeur, sur votre façon d’appréhender les événements, et même sur certaines douleurs physiques. Méditer ce n’est pas simplement se relaxer. C’est apprendre à observer ce qu’il se passe, en vous, à l’extérieur, dans votre vie. En éduquant votre cerveau à ne pas se laisser submerger par les pensées, la méditation vous permet de mieux gérer le stress et de gagner en sérénité, même lorsque l’on n’est plus en position de lotus.

ENVIE D'EN LIRE PLUS?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article.