Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Profitez des BLUE DAYS jusqu'à -50%

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat !

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

Le Clean Eating fait-il maigrir ?

Clean-eating-maigrir - CLEAN EATING - WE ARE CLEAN

Le Clean Eating fait-il maigrir ?

Nouvelle façon d’envisager notre rapport à l’alimentation, le Clean Eating pourrait bien régler un autre problème de taille : notre relation avec la balance ! Menu découverte de trois « régimes » clean et en vogue. 

Le Clean Eating, littéralement « le manger propre », a au moins l’avantage de poser les mots sur ce nouveau phénomène. Le Clean Eating, c’est remettre l’alimentation au centre de notre santé et de notre bien-être. En clair, éviter les aliments transformés de la grande distribution et revenir à une alimentation saine, sans additifs (colorants, arômes artificiels, édulcorants) ni pesticides, ni sel et sucre ajoutés, en privilégiant les aliments issus de la Clean Food, c’est-à-dire bruts, frais et de saison. Que du bon et du bon sens dans l’assiette. 

Moins de farine, de sucres, de sel, de graisses ajoutées qui apportent des calories vides qui ne font que nous faire prendre du poids sans apporter de bons nutriments.

Plus de fibres et de légumes pour réguler la faim et le pic d’insuline, faire le plein de vitamines et de minéraux, faciliter la digestion, réduire l’appétit et entrainer nécessairement une perte de poids. 

légumes - WE ARE CLEAN - CLEAN EATING

Mais plus qu’un énième régime à la mode, le Clean Eating est un art de vivre, véritable phénomène de société occidentale, en rejet de malbouffe, à l’origine d’une recrudescence de l’obésité. C’est aussi une nouvelle façon d’aborder les besoins de son corps, dans une optique de prévention santé qui a forcément un impact sur la balance. Manger sain et équilibré, de préférence bio, en privilégiant les bonnes graisses et les bonnes associations alimentaires, permet de prévenir certaines maladies, notamment cardiovasculaires. Mais c’est aussi limiter la fatigue… et retrouver son poids de forme en respectant son métabolisme. 

Dans cette nouvelle mouvance du mieux manger, des concepts émergent comme le jeûne intermittent, le régime sans gluten ou vegan. Comme pour le Clean Eating, pas question de les suivre pour maigrir… mais la perte de poids pourrait bien être au rendez-vous. Le point sur ces trois tendances fortes du manger sain. 

Le jeûne intermittent

  • Le principe :

Alterner des périodes de prises et de non-prises alimentaires de plusieurs heures. Par exemple, un jeune intermittent de 12 heures peut consister à ne pas dîner ou ne pas prendre son petit-déjeuner. Le jeûne intermittent est plus facile à gérer au quotidien que le jeûne classique d’un ou de plusieurs jours.

  • Les bénéfices secondaires :

Mettre au repos son système digestif a plus d’un avantage. Notamment de favoriser le déstockage et la détox de l’organisme, de diminuer la production d’insuline et le restockage de graisses et de sucres.

  • Les précautions à prendre :

Le jeûne (intermittent ou classique) mérite d’être encadré pour éviter tous dérapages et effets secondaires (fatigue, compulsions alimentaires etc…)

  • L’idée à piquer :

 jeûner le dimanche soir, en cas de week-end bien chargé par exemple. 

Le sans gluten

Sans gluten WE ARE CLEAN CLEAN EATING
  • Le principe :

De l’intolérance (maladie cœliaque, une maladie auto-immune) à l’hypersensibilité (non-cœliaque), le gluten fait énormément parler de lui ! Et pas forcément en bien (maux de ventre, ballonnements, diarrhées, fatigue chronique) ! Le pire ? On trouve le gluten (une protéine présente dans de nombreuses céréales) presque partout dans l’industrie agro-alimentaire qui utilise son effet structurant pour les préparations. Du coup, la tentation est grande de le chasser de notre alimentation et de jouer les Sherlock Holmes des étiquettes (traces de gluten). 

  • Les bénéfices secondaires :

Enlever le gluten permet de découvrir d’autres céréales oubliées (sarrasin, quinoa…). De plus, le gluten est présent dans des aliments transformés peu cléments avec la balance (car riche en graisse et en sucre) comme les pizzas, quiches et autres hamburgers. Ainsi, adopter un régime gluten free permet de limiter les tentations et les dégâts sur la balance. 

  • Les précautions à prendre :

L’éviction totale doit être liée à un diagnostic médical (avec examen type biopsie etc.). 

  • L’idée à piquer :

Enlever les trois P (Pain, Pâtisserie, Pomme de terre) pendant plusieurs semaines, si vous souhaitez dégonfler. 

Le régime végan

Végan WE ARE CLEAN CLEAN EATING
  • Le principe :

Eliminer tous les aliments d’origine animale (viande, poisson, crustacés, etc.) mais aussi les aliments issus des animaux (miel, œuf, produit laitier, etc.). Ce régime est surtout suivi pour des raisons d’ordre éthique, de respect des animaux et de la planète.

  • Les bénéfices secondaires : 

Cuisiner sans beurre, sans graisses animales permet de diminuer le risque de surpoids, de prévenir les maladies cardiovasculaires et de réguler le taux de cholestérol. À vous les légumes, les fruits et les substituts végétaux !

  • Les précautions à prendre :

Faire attention aux diverses carences, notamment en vitamines B12 (source uniquement animale), liées à ce mode alimentaire. 

  • L’idée à piquer :

Manger moins de viande pour les carnivores et prévoir un ou deux repas 100 % végan par semaine pour diversifier son alimentation.

4 conseils pour manger encore mieux et s’affiner

1- Manger en conscience :

Le plaisir arrive surtout aux premières bouchées. Prenez le temps de les savourer, de décrypter la texture des aliments, leur goût.

2- Écouter ses besoins :

Ressentez-vous la faim ? Si oui comment se manifeste-t-elle ? Très souvent, nous mangeons sans avoir faim (et donc trop). Apprendre à écouter les signaux de son corps (la faim, mais aussi la sensation de satiété) permet de manger de manière raisonnée, sans y penser !

3- Se faire plaisir :

La privation (de chocolat, de fromage, etc.) ne peut tenir qu’un temps. La diabolisation des aliments entraîne frustration et craquage (avec risque de crise de boulimie). Il est préférable d’apprendre à manger moins, mais mieux. Par exemple, vous aimez le fromage ? Ne vous en privez pas, mais consommez-le plutôt le matin au petit-déjeuner ou à midi en dessert, que le soir avant d’aller vous coucher ! Idem pour le chocolat, à quatre heures, c’est mieux que devant le film de 21 heures !

4- Comprendre que vous êtes unique :

 Le régime miracle n’existe pas (sinon ça se saurait !). Pour perdre du poids, ce qui fonctionne, c’est la patience et le rééquilibrage sur le long terme. Cependant, ce qui marche chez votre voisine n’est peut-être pas adapté à votre morphologie ou votre mode de vie (elle est sportive par exemple, et vous non). 

Une chose à retenir : apprenez à vous connaître parfaitement et vous trouverez facilement ce qui fonctionne pour vous !