Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Profitez des BLUE DAYS jusqu'à -50%

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat !

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

Réveillez la routine !

nature - Clean Living - We Are Clean

Réveillez la routine !

Le quotidien et ce qui l’accompagne peuvent ressembler à une monotonie ronronnante et avoir raison de l’envie, de l’enthousiasme et de l’énergie.

5 conseils de pro simples et efficaces pour ré-enchanter votre routine et vivre plus clean.

Ra-len-ti-ssez (sans culpabiliser)

Et un jour, j’ai décidé de faire la tortue*.

Et pourquoi pas vous ? Tout le monde connait la fable de La Fontaine mais, même si l’on sait que c’est la tortue qui gagne contre le lièvre, le poids de l’éducation, le rythme social, la culpabilité collective, la peur de passer pour un fainéant ont eu raison de cette autorisation à lever le pied.

Pourtant, les livres qui prônent l’art de ralentir ont le vent en poupe. Les coachs de vie, psys et autres thérapeutes livrent leurs conseils et recettes au fil de leurs séances, conférences et livres.

Mais les croyances étant très ancrées dans l’inconscient collectif, le farniente a du mal à s’imposer. Alors avant même de décider de ralentir, il est nécessaire de se réapproprier le droit de le faire, en acceptant même de se faire traiter de fainéant et de l’assumer. Tout simplement parce que ralentir, faire des pauses pour mieux repartir, c’est changer de prisme et, in fine, voir son quotidien sous un nouveau jour.

© Livre Nathalie Desanti – Et un jour… j’ai décidé de faire la tortue

Laissez place à la surprise

Si les rituels sécurisent, la routine ennuie et finit par épuiser. Laisser de l’espace pour la surprise, pour soi et les autres, est une façon de stimuler le cerveau autant que de raviver l’enthousiasme. Et puisque, par définition, les surprises ne se programment pas pour soi, on peut en organiser pour les autres. Car la joie suscitée par cette découverte est contagieuse. Comme une onde, l’effet de surprise touche l’entourage. Pour vous-même, osez sortir des sentiers battus et tout naturellement vous créerez le contexte idéal pour la surprise :

  • Vous visitez une capitale étrangère ? N’hésitez pas à sortir du circuit touristique et cheminez dans de petites rues adjacentes.
  • Vous allez dans votre restaurant favori ? Osez choisir un plat que vous ne connaissez pas.
  • Vous voyez la Tour Eiffel scintiller pour la millième fois ? Au lieu de passer sans la regarder, arrêtez-vous et observez le ciel, sa couleur, les bruits environnants, les gens dans la rue. Surprise et pleine présence vont de pair.

Renouez avec vos sens

Les sens, eux aussi, peuvent être atteints de « routine aigue ». Même devant un aliment que vous connaissez par cœur, décidez de l’aborder comme si c’était la première fois. Le pain est posé à coté de votre assiette, « comme d’habitude » ? Regardez-le, prenez-le en mains, soupesez-le, détaillez sa couleur, sentez-le, rompez-le en écoutant le bruit de la croute, sentez-le à nouveau, goutez-le en détaillant pour vous-même les sensations.

Réapprenez à écouter vos sensations vitales : à quel moment avez-vous faim ? Quand ressentez-vous la sensation de satiété ?

Renouer avec ses sens, c’est déjà bousculer la routine.

Branchez-vous à la nature

Si vous vivez en ville, la nature n’est pas aussi présente que si vous vivez en pleine campagne. Pourtant, elle est si puissante qu’elle trouve sa place au cœur même des cités de béton. Prenez rendez-vous avec elle pour remplir votre réserve énergétique. La voiture, les transports en commun, le travail sur écran, le téléphone, diffusent des ions positifs et nous surchargent. Bilan : stress, fatigue, sensations de fourmillements dans les mains ou dans les pieds, maux de tête, déconcentration, irritabilité. Afin de compenser, il est indispensable de se charger en ions négatifs en entrant en contact avec l’eau, le bois, la terre. Concrètement : si vous conduisez beaucoup ou si vous travaillez souvent sur un écran, faites des pauses et passez vos mains, jusqu’aux coudes, sous l’eau fraîche ou tiède selon la saison. Enlacez un arbre ou touchez simplement les feuilles d’une plante. Si vous avez la chance de vivre au bord de la mer ou d’une rivière, allez marcher dans l’eau. Vous rééquilibrerez instantanément le bilan ions positifs / négatifs.

Créez votre boite à outils Clean living

Listez tout ce qui vous fait vraiment du bien et mettez chaque chose dans une boite imaginaire, voire dans une vraie boite. Et quand l’ennui, la fatigue ou la baisse de moral se manifestent, piochez au gré de votre ressenti ou du « hasard » qui sait si bien faire les choses.

Certains voient dans le hasard le message de leur ange gardien… Cela va de : je fais un masque visage / cheveux, je prends un bain, j’écoute de la musique, je chante, je cuisine, je joue avec mon chat, mon chien, à : je range mes vêtements dans mon armoire (par couleur ?). Inscrivez également dans votre agenda des rendez-vous avec vous-même : une séance de yoga, une expo, etc.

Créez votre espace de sécurité intérieure et « allez-y » chaque fois que c’est nécessaire. Comment ? Fermez les yeux et pensez au lieu où vous vous sentez le plus en sécurité, en pleine confiance, seule ou entourée de personnes qui vous font vous sentir si bien. Toujours les yeux fermés, laissez monter les sensations, les émotions, inspirez profondément, lentement, vous y êtes, c’est votre espace de sécurité, un espace intérieur que vous pourrez retrouver à tout moment. Il ne s’agit pas de routine mais de rituel sécurisant. La ligne de crête est fine et subtile ; pour la trouver, soyez à l’écoute de vous-même, c’est la clé.

*Et un jour, j’ai décidé de faire la tortue, Nathalie Desanti, éditions Albin Michel-Horay.

ENVIE D'EN LIRE PLUS?

Inscrivez-vous à la newsletter pour être sûre de ne louper aucun article.