Ce site Web a des limites de navigation. Il est recommandé d'utiliser un navigateur comme Edge, Chrome, Safari ou Firefox.

Profitez des BLUE DAYS jusqu'à -50%

Tote Bag OFFERT dès 59€ d'achat !

Soins enrichis en BIONACRE®

Livraison offerte dès 49€ d'achat

Produits notés 100/100 sur Yuka

Paiement sécurisé. Livraison rapide.

BIENVENUE15 pour bénéficier de -15% sur votre première commande

Panier 0

Frais de livraison offerts! Dépensez 49€€ de plus pour bénéficier des frais de livraison offerts
Plus de produits disponibles à l'achat

Est-ce un cadeau?
Estimation des frais de port
Sous-total Gratuit
hors taxes et frais de livraison

Votre panier est vide.

Quels sont les bienfaits nutritionnels du Miam-Ô-5 ?

Nutrition - Blog de Blue Skincare

Quels sont les bienfaits nutritionnels du Miam-Ô-5 ?

Ce repas unique, mais complet, est basé sur l’idée qu’aucun aliment n’est interdit à partir du moment où les piliers de l’alimentation vivante sont respectés. Toute une philosophie pour offrir le meilleur à votre corps, accompagnée de quelques réflexes bien-être à mettre en place au quotidien.

On a coutume de penser que manger sur le pouce n’est pas forcément équilibré et bon pour la santé. Et il faut bien l’avouer, la plupart du temps, cela rime plus avec « junk food » et troubles de la digestion qu’avec nourriture saine. Et pourtant, si l’on en croit France Guillain, écrivain et auteure de la méthode France Guillain enseignée depuis plus de 25 ans auprès des sportifs, il est possible de manger vite et super bien. Il suffit de s’offrir un Miam-Ô-5, à savoir un repas unique, parfaitement équilibré, idéal pour ne manquer de rien, tout en se faisant plaisir sans faire d’excès.

Le Miam-Ô-5, une alimentation simple, mais équilibrée

Si l’on en croit France Guillain, créatrice de ce concept, manger régulièrement un Miam-Ô-5 ou sa version sucrée le Miam-Ô-fruit et prendre le temps de bien mastiquer, serait l’idéal pour « recevoir ce qu’il faut pour fabriquer les graisses brunes qui contiennent des cellules souches réparatrices qui peuvent migrer dans les moindres recoins de l’organisme », comme elle l’explique dans l’un de ses nombreux ouvrages* sur le sujet.

Ces graisses brunes sont donc cruciales pour la santé et l’équilibre de l’organisme, mais tout cela n’est possible qu’à condition « de ne pas être en état inflammatoire chronique bas, induit par l’alimentation industrielle avec pesticides, colorants, additifs alimentaires, cuisson et stérilisation des aliments, ainsi qu’un mode de vie sédentaire (travail assis ou debout mais statique dans un lieu clos) et port permanent de vêtements » précise France Guillain.

Cet équilibre nutritionnel, selon la spécialiste, demande aussi de gérer son stress chaque jour, et ce grâce à différentes pratiques telles que le sport en tout genre, mais aussi le yoga et/ ou la méditation, la pratique du chant ou de la musique, des balades en plein air et une vie sociale active.

* Miam-Ô-5 Miam-Ô-Fruit 80 recettes dynamisantes, faciles et pas chères de France et Aïmata Guillain (Éditions du Rocher, 15,90€).

Comment réaliser un Miam-Ô-5 ?

Le secret de ce plat unique réside dans le fait qu’il contienne 5 types de catégories d’aliments dans un seul et même contenant. Mais ce qui fait toute son originalité, c’est qu’il peut être renouvelé à l’envi en fonction de ce que vous avez sous la main. Vous n’avez qu’à prendre un gros bol et à verser dedans les aliments dans un ordre bien précis. Voici les catégories d’aliments à respecter :

1. Les légumes à volonté.

Choisissez-les d’origine biologique, frais et de saison. En revanche, vous pouvez tout à fait varier les textures présentées : crus, à peine saisis, cuits à la vapeur ou rôtis à la vapeur. Ce mélange est conseillé pour le plaisir autant que pour le travail des intestins.

2. Les céréales.

Elles sont idéales pour offrir de l’énergie à l’organisme et contrairement à ce que l’on pourrait croire, elles ne font pas grossir si elles sont consommées dans les bonnes proportions (3 cuillères à soupe par personne et par jour).

Lesquelles choisir ? Les pommes de terre, les céréales complètes et idéalement toutes celles qui ne contiennent pas de gluten, car elles sont plus digestes pour l’organisme.

3. Les protéines d’origine végétale.

Elles sont des sources de fibres et en ce sens, elles facilitent la digestion et boostent le métabolisme. L’avantage est qu’elles sont très variées : lentilles, pois chiche, fèves, patate douce, manioc, châtaignes, banane plantain, haricots…

La bonne quantité ? Une cuillère à soupe.

4. Les protéines d’origine animale.

Si vous pouvez en consommer chaque jour, l’idéal est pourtant de les varier afin de ne pas consommer trop de viande. Préférez la viande blanche (volaille) à rouge jusqu’à deux fois par semaine maximum et le poisson 3 fois par semaine. Vous pouvez aussi opter pour le fromage (chèvre ou brebis idéalement) deux fois par semaine. Enfin, les œufs sont une valeur sûre, et peuvent être consommés chaque jour, sauf en cas de fort taux de cholestérol.

La bonne quantité de protéines ? Comptez environ 30 à 50 grammes par personne, soit l’équivalent d’une grosse cuillère à soupe.

5. Des huiles végétales.

Choisissez-les de préférence vierges de première pression à froid et biologiques, de manière à en tirer le maximum de nutriments liposolubles et composés actifs (acides gras fonctionnels et vitamines). Les meilleures huiles nobles ? Celles de noix, lin, colza et cameline, à doser à raison de deux cuillères à soupe.

À ajouter en option :

  • Des algues : spiruline, haricots de mer, wakamé, dulse…
  • Des germes de blé
  • Des graines germées
  • Des légumes lactofermentés

Miam-Ô-fruits, la version sucrée d’un plat ultra équilibrée

Vous êtes plus bec sucré que salé ? Qu’à cela ne tienne, France Guillain a pensé à tout le monde et a également développé une version sucrée de son plat complet. Bonne nouvelle, il ne se déguste pas qu’au petit déjeuner, mais à n’importe quel repas et toujours en guise de plat unique, dont il faut bien mélanger chaque ingrédient pour obtenir un savoureux mélange d’ensemble.

1. 1/2 banane

Écrasez-la à l’aide d’une fourchette, afin de la réduire en purée.

2. Des fruits de saison

Choisissez-en au moins 3 différents, coupez en morceaux.

Idéalement, évitez l’orange, le pamplemousse, la pastèque et le melon qui sont digérés trop vite. Quant aux fruits secs, au contraire, ils concentrent trop de sucre et créent des pics d’insuline.

2. Mélange de graines de sésame et de lin

La dose adéquate est de 2 cuillères à soupe rases de ce mélange de graines broyées.

3. Mélange de 3 graines de type oléagineuses

On peut penser aux graines suivantes : graines de courge, amandes, noix, noisettes, noix de macadamia, noix de cajou, noix du Brésil, pignon de pin, graines de chanvre… Ajoutez une cuillère à soupe rase de ce mélange.

4. Un jus de citron

Privilégiez le jus fraichement pressé d’un citron bio. En revanche, évitez le jus en bouteille, qui n’a plus aucune vitamines et nutriments.

5. Des huiles végétales.

Pour la version fruitée, choisissez une huile qui n’a pas trop de goût comme celle de colza. Elle sera parfaite pour apporter une bonne dose d’omégas 3 sans pour autant déranger vos papilles.

À ajouter en option :

  • Du pollen frais
  • Un filet de miel